Caisses d'Assurance-Accidents Agricoles Caisses d'Assurance-Accidents Agricoles Caisses d'Assurance-Accidents Agricoles Caisses d'Assurance-Accidents Agricoles Caisses d'Assurance-Accidents Agricoles Caisses d'Assurance-Accidents Agricoles >

Message d'erreur

Notice : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/nqka4082/3caaa.fr/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).

Handicap et Agriculture

Forum AgriHandicap
Les filières agricoles (viticulture, paysage, forestier et agriculture) sont des secteurs d’activité variés et porteurs d’emploi, y compris pour les personnes en situation de handicap. Ce secteur n’échappe pas à l’obligation d’emploi des travailleurs  handicapés. Il est vecteur d’accélérateur de l’emploi et du maintien dans l’emploi. Le forum AgriHandicap, qui s'est tenu le mardi  2 novembre de 14 h à 18 h aux Tanzmatten à Sélestat, a proposé toutes les clés de lecture et les outils nécessaires à améliorer la  prise en compte du handicap dans l’entreprise. Il a permis de changer la représentation du handicap. L’espace exposants a proposé différentes thématiques : « Emploi, formation, handicap », « Prévention et amélioration des conditions de travail » et  « fournisseurs de matériels adaptés ». Deux conférences ont été données :

- Le recrutement de travailleurs handicapés : un pari  gagnant pour les employeurs

- Pénibilité, vieillissement et handicap, quelles solutions ?

 

TEMOIGNAGE : Comment poursuivre son activité d'agriculteur avec un bras en moins ?

Victime d’un accident en 2015, alors qu’il procédait à l’entretien de sa presse à balles rondes pour l’hivernage, Yannick Fischer a  eu le bras droit arraché. Hospitalisé durant huit semaines, il a subi huit opérations, avant d’entamer une période de rééducation et d’être appareillé d’une prothèse en 2017. « Heureusement que mes parents étaient là pour faire tourner l’entreprise ! », se souvient Yannick Fischer, qui a aussi pu compter sur sa compagne, Anne- Catherine, pour le volet administratif, sur ses amis Thomas, Adrien, Jean-Luc et Julien pour seconder ses parents, ainsi que sur le service de remplacement et les membres de sa Cuma. Passé ce moment dramatique, il a fallu reprendre le travail sur son exploitation. « Le plus gros souci, ça a été tous les travaux qui demandent deux mains : utiliser une pelle, un balai, un râteau, ou même poser un tube intramammaire pour le tarissement, c’est impossible avec une seule main », raconte Yannick Fischer. Sans parler de la conduite des engins de ferme.

Lire la suite

 

Catégorie: