Caisses d'Assurance-Accidents Agricoles Caisses d'Assurance-Accidents Agricoles Caisses d'Assurance-Accidents Agricoles Caisses d'Assurance-Accidents Agricoles Caisses d'Assurance-Accidents Agricoles Caisses d'Assurance-Accidents Agricoles >

Message d'erreur

Notice : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/nqka4082/3caaa.fr/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).

Bienvenue sur le site des 3 Caisses d'Assurance-Accidents Agricole d'Alsace et de Moselle !

Covid-19 : Aide financière collective aux entreprises

Les caisses de Msa d’Alsace et de Lorraine mettent en place une action de soutien pour les entreprises de moins de 50 salariés fragilisées par la pandémie COVID 19. La démarche est appuyée techniquement par nos conseillers en prévention, mais aussi financièrement par les Caisses d’assurance-accidents agricoles d’Alsace et de Moselle. Si vous estimez être concernés par ce processus de soutien, n’hésitez pas à contacter votre caisse d’affiliation.

 

Caisse d’assurance-accidents agricole du Bas-Rhin

2 rue de Rome à Schiltigheim

B.P. 20021 – 67013 Strasbourg Cedex

Tél. 03.88.19.55.19 – Fax 03.88.19.55.18 – email : caaa67@caaa67.fr

 

Caisse d’assurance-accidents agricole du Haut-Rhin

132 avenue Robert Schuman

CS 11167

68053 Mulhouse Cedex

Tél. 03.89.45.68.22 – Fax 03.89.46.41.34 –     email : caaa68@caaa68.fr

 

Caisse d’assurance-accidents agricole de la Moselle

64 avenue André Malraux

57045 Metz Cedex

Tél. 03.87.66.12.70 – Fax 03.87.66.12.71 – email : caaa57@caaa57.fr

 

Actualités

Le mardi 12 octobre dernier, la CAAA de la Moselle a organisé une réunion technique d’échange entre professionnels agricoles sur les risques liés aux opérations de consignation et déconsignation des machines.

Lors des travaux de nettoyage ou maintenance sur des machines disposant de sources d’énergie, des mesures de consignation sont indispensables pour prévenir des risques liés à leur remise en route par inadvertance. Les sources d’énergie peuvent être multiples (électrique, pneumatique, hydraulique, vapeur, …) et les risques associés nombreux.

La réunion technique s’est déroulée sur le site MALTEUROP de Metz. Les participants ont pu échanger sur les procédures et les outils mis en place dans leurs propres entreprises. La rencontre a par ailleurs permis de mettre en relation des responsables d’entreprises qui pourront poursuivre les réflexions sur la sécurité dans d’autres domaines.

A l'occasion de la visite de la malterie, les participants ont pu apprécier concrètement les conditions de mise en œuvre des consignations. Une initiative qui a séduit et qui sera appelée à se renouveler dans le temps avec  une nouvelle rencontre en 2022 pour aborder un autre risque.

Un grand merci à toute l’équipe de MALTEUROP Metz pour leur accueil !

Les vendanges représentent une période d’activités porteuse de risques très nombreux.

On les retrouve dans les vignes comme à la cave et concernent les chefs d’exploitation, salariés, saisonniers, aides bénévoles, apprentis et les stagiaires

Les dangers encourus par les personnes qui vendangent et qui vinifient sont divers et variés.

  • Véhicules, manœuvres, transport et trafic routier

Année après année, plus de 50% des accidents mortels surviennent avec des véhicules et des machines, dans les parcelles, sur l’exploitation, mais aussi dans le trafic routier. Pour les éviter, il convient de vérifier la validité des permis de conduire et de rappeler les consignes de prudence suivantes. Avant de partir, contrôler les feux, les freins, les rétroviseurs, le ou les gyrophares et le réglage du siège. Les vitres doivent être propres. Les convois stationnés en pente doivent être arrêtés efficacement. L’arrimage des charges requiert une attention toute particulière.

Il peut être utile d’élaborer un plan de circulation sur l’exploitation, en séparant les voies de circulation pour les véhicules et celles pour les personnes. Enfin, il est nécessaire de signaler correctement les chantiers de vendanges. Pour ce faire, des cônes ou des triopans peuvent faire l’affaire.

Lire les recommandations

 

  •  
  • 1 sur 3

Dernières documentations

Travaux en hauteur : attention aux chutes !

Les travaux en hauteur, en particulier sur toitures agricoles fragiles, sont particulièrement dangereux.

Handicap et Agriculture

Forum AgriHandicap
Les filières agricoles (viticulture, paysage, forestier et agriculture) sont des secteurs d’activité variés et porteurs d’emploi, y compris pour les personnes en situation de handicap. Ce secteur n’échappe pas à l’obligation d’emploi des travailleurs  handicapés. Il est vecteur d’accélérateur de l’emploi et du maintien dans l’emploi. Le forum AgriHandicap, qui s'est tenu le mardi  2 novembre de 14 h à 18 h aux Tanzmatten à Sélestat, a proposé toutes les clés de lecture et les outils nécessaires à améliorer la  prise en compte du handicap dans l’entreprise. Il a permis de changer la représentation du handicap. L’espace exposants a proposé différentes thématiques : « Emploi, formation, handicap », « Prévention et amélioration des conditions de travail » et  « fournisseurs de matériels adaptés ». Deux conférences ont été données :

- Le recrutement de travailleurs handicapés : un pari  gagnant pour les employeurs

- Pénibilité, vieillissement et handicap, quelles solutions ?

 

TEMOIGNAGE : Comment poursuivre son activité d'agriculteur avec un bras en moins ?

Victime d’un accident en 2015, alors qu’il procédait à l’entretien de sa presse à balles rondes pour l’hivernage, Yannick Fischer a  eu le bras droit arraché. Hospitalisé durant huit semaines, il a subi huit opérations, avant d’entamer une période de rééducation et d’être appareillé d’une prothèse en 2017. « Heureusement que mes parents étaient là pour faire tourner l’entreprise ! », se souvient Yannick Fischer, qui a aussi pu compter sur sa compagne, Anne- Catherine, pour le volet administratif, sur ses amis Thomas, Adrien, Jean-Luc et Julien pour seconder ses parents, ainsi que sur le service de remplacement et les membres de sa Cuma. Passé ce moment dramatique, il a fallu reprendre le travail sur son exploitation. « Le plus gros souci, ça a été tous les travaux qui demandent deux mains : utiliser une pelle, un balai, un râteau, ou même poser un tube intramammaire pour le tarissement, c’est impossible avec une seule main », raconte Yannick Fischer. Sans parler de la conduite des engins de ferme.

Lire la suite

 

Le métier de bûcheron : une profession pénible ?

Le métier de bûcheron ne figure pas sur la liste des professions dont la pénibilité du travail est reconnue.

Utilisation des produits phytosanitaires

L’utilisation des produits phytosanitaires constitue une menace pour la santé des agriculteurs.